Monthly Archives: September 2010

Le Moderne

Pour inaugurer cette rubrique , je vous recommande l'un de mes restaurants parisiens préférés : Le Moderne, 40 rue Notre-dame des victoires, juste à la sortie du métro Bourse. On y mange très bien pour un prix raisonnable. La dernière fois la carte était en période de transition entre le menu d'été et celui d'automne, on a donc eu droit au velouté de potimarron avec du foie gras poelé, en plat j'ai pris  le filet de canette avec son risotto mais il y avait entre autres  de la pintade en croute de speculoos et aux figues. Voilà un petit apperçu du repas:

Tout ceci est très alléchant, mais comment le reproduire chez soi? Sans tenter de faire la même chose on peut s'inspirer de l'accompagnement de la canette et faire revenir des girolles avec un peu d'ail, d'échalotte et de persil dans un peu d'huile. On ajoute un peu de vin blanc sec, du sel, du poivre et le tour est joué. Cet accompagnement peu être servi avec un magret de canard rosé.

Chérie, c'est moi qui cuisine!

Rien de tel qu'un homme aux fourneaux pour épater ces demoiselles, et le choix du saumon, pour inaugurer cette rubrique, n'est pas un choix anodin! Un pavé de saumon, c'est un produit de "luxe", c'est du poisson, ça n'a pas d'arrêtes, et ça fait tout de suite restaurant. C'est surtout très facile et rapide à cuisiner. Il suffit de le déposer dans une poele chaude avec un peu de matière grasse et de le laisser cuire à feu doux. Une fois le saumon presque cuit, vous retournez le pavé pour le saisir de l'autre côté et vous servez aussitôt.

Les accompagnements sont infinis, mais le saumon se prête bien à des préparations "exotiques" notamment sucrées-salées dont raffolent les femmes. Rappelez-vous des   pavés de saumon créole !

Cette fois ci j'ai accompagné mon saumon d'un peu de mâche et de mirabelles que j'ai simplement fait revenir dans du beurre avec une pincée de sucre complet et un peu de gingembre dont on ne reviendra pas sur les propriétés bien connues des lecteurs.

ça donne ça:

Mais les variations sont nombreuses, comme la sauce au beurre blanc picard, les pommes de terre vapeur ou autres grands classiques.

N'oubliez surtout pas la bonne bouteille de vin blanc qui fera pencher la balance en votre faveur 🙂

Tatin de mirabelles

Cet été, ma tante cuisinière m'a invitée à la montagne pour manger un mouton (oui oui!) Un mouton entier offert à ma cousine par un client de son hôtel issu du Golfe. Ce monsieur l'a en effet prise en pitié, elle qui n'avait jamais eu la chance de manger un mouton entier. Rassurez-vous ce n'est pas la recette du mouton que je vais vous donner aujourd'hui, mais bien celle du dessert, qui, s'il a été mangé après une elle débauche de viande, devait être sacrément bon!

Ma tante avait fait une tatin de figues, que j'ai transformé en tartelettes tatin de mirabelles.

Il suffit de faire fondre du sucre à feu moyen dans une poele afin d'obtenir un caramel doré. Je n'ajoute pas d'eau mais je fais attention à retirer le caramel dès qu'il commence à colorer. On verse le caramel dans les moules à tartelettes.

On ajoute ensuite une couche de mirabelles lavées, dénoyautées et coupées.

On termine en recouvrant le tout d'un cercle de pâte sablée toute prête (on la prédécoupe à l'avance avec un des moules).

Une quinzaine de minutes au four et la pâte est dorée.

Attention! Il faut démouler directement, c'est à dire simplement retourner le moule dans une assiette. Sinon le caramel durcit.

Ce dessert peut être réalisé avec des pommes, des figues, des poires… Et aussi dans un grand moule à tarte.

Parmentier de patates douces

Dans la gamme des plats pas chers qui peuvent nourrir une armée d'invités, le parmentier vient en tête. Cette recette très facile à réaliser devient délicieuse si on en soigne les détails.

Pelez et lavez des patates douces (une par personne) et faites les bouillir dans une casserole. Une fois les pommes de terre cuites, mixez les (ou écrasez les à la fourchette), ajoutez une noix de beurre par personne, salez, poivrez, réservez la purée.

Faites dorer dans de l'huile d'olive un oignon haché, ajoutez 100g de viande hachée par personne puis une bonne poignée de pignons de pin. Salez, poivrez avec un mélange de quatre épices et ajoutez un filet de mélasse de grenade que l'on trouve dans les épiceries orientales.

Une fois ce mélange bien cuit, mettez la purée chaude dans un plat puis superposez-y la viande.

Ce parmentier serait très réussi avec du canard ou du boudin noir.

Samboussiks végétariens

C'est déjà la rentrée et comme promis je rapporte dans mes bagages plein d'idées de recettes ensoleillées.Il faut dire que les heures de bronzage sur une plage déserte sont extrêmement propices aux réflexions culinaires. Je récuse cependant totalement toute influence extérieure. Non! le samboussik n'est pas une référence visuelle aux muscles des surfeurs de Batroun! Ceux et celles qui y voient une analogie quelconque sont tout simplement pervers!

Je commence la semaine avec une recette libanaise, nostalgie oblige… Cette recette est une réinterprétation, plus légère, des célèbres beignets libanais, que certains aiment frits. Ma meilleure amie me l'a donnée il y a quelques années, elle est très simple à réaliser, il suffit de suivre les étapes:

1- Déroulez un rouleau de pâte brisée et découpez-y des cercles grâce à un verre:

2- Remplissez chaque demi-cercle d'un peu de farce constituée de feta écrasée et poivrée avec un peu de basilic ou de persil ciselé . Attention, il ne faut pas mettre trop de farce sinon le samboussik s'ouvrira durant la cuisson!

3- Refermez le samboussik en repliant la pâte sur la farce de façon à former une demi-lune. Soudez les bords avec une fourchette pour obtenir un joli motif rayé. 4- Enfournez les samboussiks dans un plat,  sur du papier sulfurisé, à une température de 160 degrés. Accomplissez cette étape après avoir installé les invités devant l'apéro 😉 Vérifiez la cuisson toutes les cinq minutes. Une fois le bas légèrement doré, retournez les. Retirez-les du four une fois dorés.

Cette entrée peut être suivie d'un plat oriental, mais elle peut très bien se marier avec de la cuisine internationale, fusion, végétarienne…