Voyage en Italie

Chers lecteurs masculins: au lieu de pratiquer votre faux accent italien (consistant à ajouter des voyelles au hasard à la fin de chaque mot), séduisez ces demoiselles par du concret en invitant les produit italiens dans votre cuisine. De plus en plus accessibles, on peut s'en servir dès le petit déjeuner pour relever avec du parmesan des œufs bêtement brouillés, et les réconcilier avec quelques tranches de pancetta poêlées.                           

Ce qui compte c'est bien sûr plus que jamais la qualité du produit. Il y a hélas une énorme différence entre de la mozzarella premier prix et de la mozzarella achetée dans une bonne épicerie italienne. On peut la servir en entrée avec quelques tranches de jambon sec ou même en plat, en assiette italienne accompagnée d'autres produits. Ici nous avons des tomates séchées, de la mozzarella, de la ricotta, de la mâche et du jambon de parme.

Pour finir, une vraie recette pour le dessert, pour contrer les accusations de paresse dont je fais l'objet dans certains commentaires 🙂

De la Panacotta (Panna cotta ou crème cuite littéralement) pour 4 personnes:

Faites infuser une gousse de vanille ainsi que sa chair que vous aurez grattée, dans 60cl de crème liquide entière (de quelques minutes à 24h selon le temps dont vous disposez).

Faites tremper 4 feuilles de gélatine (rayon pâtisserie du supermarché) dans un bol d'eau froide pour les réhydrater.

Retirez les gousses de vanille et portez la crème à ébullition, à feu doux, avec 75g de sucre. Retirez du feu. Ajoutez ensuite la gélatine essorée et mélangez bien jusqu'à ce qu'elle fonde entièrement. Versez dans des verres ou dans un plat. Laissez refroidir.  Réservez au réfrigérateur au moins trois heures pour que la panacotta prenne.

Servez avec un coulis de mangue (des tranches de mangue simplement mixées avec un peu de sucre) ou de fruits rouges.

Si vous voulez briller en société vous pouvez démouler votre panacotta dans une assiette, sur un fond de coulis et la décorer d'une feuille de basilic ou de menthe. Pour démouler passez la lame d'un couteau entre le ramequin et la crème et tremper quelques secondes le fond du ramequin dans de l'eau tiède. Sinon utilisez des moules flexibles. Je ne garantis pas le résultat, personnellement je coupe des parts de panacotta dans le plat juste avant de servir. Le moule àcake est aussi une excellente alternative pour démouler facilement.

Enfin pour les puristes qui refusent d'utiliser de la crème liquide de supermarché, la vraie Panna se trouve en épicerie.

N'hésitez pas à partager vos astuces italiennes en commentaire!

  • Petite remarque supplémentaire sur la mozzarella: même à la supérette du coin, on peut trouver de la mozzarella de qualité. Il faut par contre – impérativement! sauf pour lorsqu'on veut juste manger du plastique – choisir de la Mozzarella di Buffala, c'est à dire du fromage obtenu à partir de lait de bufflonne et non pas de vache.

  • Bonsoir Sabine,
    Auriez-vous, s'il vous plait, une excellente recette de Gaspacho Andalou à me proposer. mon fils Quentin en rafolle.
    Merci
    Bernard le Tonton de Ludo.

  • @ zozoped: C'est vrai! mais la qualité diverge (et c'est énorme!) selon les marques 🙂

    @ Bernard : je n'ai malheureusement pas encore testé de recette de gaspacho andalou, mais j'en ai justement dégusté un excellent cette semaine. Je vais bientôt tenter de reproduire la recette pour le blog.

  • Pingback: Sabine Cuisine! » » Assiette d’automne()