Category Archives: Quick n’ easy

Brunch Manhattan-Beyrouth

Eh oui nous sommes déjà jeudi et j'ai failli à la règle, je n'ai pas posté de recette hier soir pour cause de réunion de thèse. Il faut dire que de 20h à 22h j'étais entrain d'écouter un exposé sur Jean Mitry, théoricien trop méconnu, dont le travail est vu comme une synthèse des théories classiques, alors que (haha!) il dépasse en réalité toutes les dualités! Par ailleurs l'exposant est un très bon cuisinier coréen qui réfléchit sur la parenté entre cuisine coréenne et libanaise, qui selon lui suivent une même logique…

Je me rattrape donc aujourd'hui en donnant plusieurs recettes que j'ai servies dimanche durant mon brunch Manhattan-Beyrouth. Nous étions 10 autour de la table, et en plus de la farandole de confitures, viennoiseries et autre réjouissances, j'avais prévu quelques plats thématiques faits maison. Mon plus grand succès fut incontestablement le cake marbré, une recette de Elle à table, et que j'ai rebaptisé processus de paix:

On mixe d'abord les ingrédients : (90g de beurre, un oeuf, 190g de sucre, 1 pincée de sel, 12cl de crème liquide, 140g de farine et un demi-sachet de levure chimique). On divise ensuite la pâte en deux, on ajoute 2 cuillères à café de vanille liquide dans une moitié, une cuillère à soupe de cacao en poudre (pas du Nesquick!) dans l'autre. On beurre enfin notre moule et on verse la pâte à la vanille, puis la pâte au chocolat. On enfourne le gâteau dans un four préchauffé à 180° (th6) environ 30min.On démoule une fois le gâteau refroidi.

Pour le glaçage on fait fondre 100g de chocolat noir coupé en morceaux avec 2 cuillères à soupe d'huile végétale (au bain marie si on a peur, c'est à dire dans un bol placé dans une casserole d'eau frémissante).

J'avais ensuite prévu une assiette salée, comme dans tout brunch qui se respecte. Elle était composée d'un Bagel (Manhattan!) acheté chez mon ami Picard et réchauffé 5 min, ainsi que d'oeufs brouillés au sumac (Beyrouth!) (on mixe dans la poêle les oeufs, un peu de lait, du fromage râpé et on éteint avant la cuisson complète pour que ça reste crémeux. Sel, poivre, sumac). Dans l'assiette il y avait aussi du labné (égouttez un kilo de fromage frais une nuit dans un torchon dans une passoire, salez, mélangez, servez avec de l'huile d'olive) et des tomates au cumin (comme leur nom l'indique, des tomates et du cumin avec sel poivre huile d'olive).

Comme vous pouvez le constater, les invités (ici Alaa et Liana) étaient ravis 🙂

Pour terminer il y avait aussi des pancakes, avec des pignons pour la petite touche beyrouthine.

Il vaut mieux préparer la pâte la veille en mixant deux oeufs, un verre de farine, un verre de lait et un demi sachet de levure chimique. Il suffit ensuite de chauffer une poêle et de verser une petite louche de pâte, d'attendre qu'elle cuise puis de la retourner. Pour les pignons, on les ajoute juste après avoir versé la pâte mais ça n'apporte pas grand chose à la recette…j'étais un peu déçue.

Pour vos brunchs vous pouvez aussi faire des muffins ou des mini-cakes salés ou sucrés. Comme toute parisienne qui se respecte j'adore ce repas hybride, donc n'hésitez pas à me donner vos idées en commentaires.

Chocolate-banana muffins

Dans le bol de gauche il y a 200g de farine, un demi sachet de levure chimique, une grosse cuillère à soupe de sucre roux et une pincée de cannelle. A droite 125 ml de lait, 90g de beurre fondu et deux oeufs.Il faut verser le petit bol dans le grand puis ajouter la garniture, c'est à dire une banane écrasée, une autre en morceaux et du chocolat hâché en pépites.

Le secret: mélanger à peine, même s'il reste des grumeaux.

Puis verser dans un moule à muffins et enfourner un quart d'heure dans un four préchauffé à 200°.Le résultat était satisfaisant, mais les muffins auraient gagné à cuire plus longtemps pour être plus dorés en surface, moins pâteux. Attention donc à ne pas les mettre trop bas dans le four et à baisser la température si votre four est trop fort.


La mélancolie du dimanche soir…

C'est toujours un peu triste un dimanche soir…C'est la fin du week-end,  les dernières heures de la soirée s'étirent avant le retour à l'école, au travail, au quotidien. Réminiscences d'angoisses enfantines, souvenirs de pizzas froides devant le film du dimanche soir… Mais hier il faisait beau, j'avais une envie d'apéro, de terrasse, de produits frais de saison, de mettre un samedi à la place du dimanche. Un petit tour au marché du coin et l'apéro est vite trouvé, des petits pois crus (oui oui!), produit de saison, économique et peu calorique qui remplace avantageusement les biscuits apéritifs.

Des artichauts aussi, que l'on cuit simplement à l'eau, une trentaine de minutes et que l'on trempe dans une petite sauce ail, citron, sel, huile d'olive.

Pour le plat, des petites côtes de veau, simplement poêlées, accompagnées d'un légume oublié, pour dire adieu à l'hiver: le topinambour! Cette racine se cuisine comme une pomme de terre. Une fois épluchée et lavée j'ai coupé une partie en fines rondelles et l'autre en cubes. Les cubes sont cuits à l'eau une trentaine de minutes puis mixés ou  écrasés à la fourchette avec un petit fond d'eau. La purée est presque prête. Salez, poivrez et ajoutez une pointe de crème pour l'onctuosité. Les chips sont frits dans de l'huile d'olive, à la friteuse ou à la poêle. C'est délicieux, comme un dimanche soir sans cafard!

Mini cakes printaniers

Quelle est la différence entre un cake et un mini-cake?

Le mini-cake est bien plus chic, plus léger, plus moelleux. Le cake salé est déjà dépassé, le mini-cake n'a pas encore connu son heure de gloire!Seul en entrée, disposé artistiquement sur son lit de roquette, en duo en plat unique, ou tranché pour l'apéro, on peut épater la galerie à bon compte.Les mini-moules en silicone sont le must-have, pas besoin de les beurrer et ultra-simples à démouler. Sinon un moule à cake classique fera l'affaire. Des moules à muffins aussi.La quantité de pâte est prévue pour une dizaine de mini-cakes ou un grand cake.

1- Préchauffez votre four à 180° (th.6) . La recette a été réalisée dans un four sans indications de température. Je l'ai préchauffé au maximum puis je l'ai baissé au minimum avant d'enfourner les moules, eux mêmes déposés dans un plat pour éviter qu'ils ne brûlent avant de cuire. Vous l'aurez compris, le seul risque avec le cake c'est la cuisson, soyez donc très vigilants, surveillez la constament.

2- Battez deux oeufs, 7 cl d'huile d'olive et 7cl de lait dans un saladier. Ajouter 120g de farine. Une fois la pâte bien lisse ajouter 80g de gruyère râpé, les ¾ d'un poivron rouge lavé et coupé en dés, 100g de feta coupée en dés et mélanger délicatement. Ajouter une cuillère à soupe de cumin, deux pincées de sel, deux pincées de poivre, un demi-sachet de levure et mélangez délicatement une dernière fois.

3- Versez la pâte dans le ou les moules en les remplissant aux deux tiers (la pâte va lever). Si vos moules ne sont pas en silicone n'oubliez pas de les beurrer et de les fariner. Décorez avec le reste du poivron. Enfournez 30 minutes environ. Le cake est cuit lorsque la pointe du couteau en ressort sèche. Laisser refroidir un peu avant de démouler.

J'ai accompagné mes mini-cakes d'une salade de mâche-échalottes, tomates et d'une salade de tomates noires de crimée.

Vous pouvez remplacer le poivron/feta/cumin par une courgette, 100g de chèvre, un peu de menthe, ou olives noires, tomates séchées feta ou sauge jambon sec etc…