Tag Archives: dessert

Fluffy Pancakes

Nous sommes déjà jeudi c'est donc officiellement bientôt le weekend! Il est temps de penser au brunch du dimanche. Je vous donne donc ma recette de fluffy pancakes ou pancakes moelleux (mais ça sonne moins bien…) Vous pouvez alléger cette recette en sucre et manger la conscience tranquille si vous ne noyez pas vos pancakes sous le sirop d'érable.

Mélangez 250g de farine, 100g de cassonade, un peu de vanille liquide et un sachet de levure chimique. Creusez un puits et incorporez 3 œufs mélangés à 275ml de lait. Tamisez le mélange s'il y a des grumeaux.
Versez une louche de pâte dans la poêle chaude, une fois que les bulles se forment retournez le pancake et laissez cuire 30 sec.
Servez avec du beurre et du sirop d'érable.

1

2

Apple pie

Tous ceux qui ont regardé la série Friends ou un certain quota de films américains, connaissent la fête de Thanksgiving. Entendons nous bien, par le verbe connaître je veux plutôt dire pour ma part, que j'ai déjà vu télévisuellement une bande d'américains entrain de se partager une dinde gargantuesque dans la joie et la bonne humeur, enfin pas toujours puisque le propre de ces fictions est d'introduire un élément perturbateur et du suspense.  Bref, pour  moi Thanksgiving c'est des américains, une dinde, de la sauce de canneberge, des indiens, mais je ne sais plus pourquoi, des canadiens, mais pas en même temps, un zeste de religion oublié et de la tarte à la citrouille.

Pour vous tout cela est sans doute plus clair!

Pour célébrer cette fête fort obscure, rien de mieux qu'un vraie tourte aux pommes maison:

Pour la pâte mélangez  avec vos doigts 100g de beurre coupé en morceau, 200g de farine et 10cl d'eau. Formez une pâte et laissez la reposer au frigo. (si c trop sec ajoutez un peu d'eau si ça colle trop ajoutez de la farine)

Pelez et découpez 4 pommes en dés, saupoudrez les de 2 cuillères à soupe de sucre et d'un peu de rhum. Vous pouvez mettre de la cannelle.

Sortez la pâte du frigo, étalez 3/4 de la pâte dans le fond du moule sur du papier sulfurisé (étalez la pâte entre deux papiers suflurisés comme ça elle ne collera pas, posez la dans le moule et enlevez le papier du dessus). Mettez les pommes, étalez la pâte restante et posez la délicatement sur les pommes, refermez hermétiquement les bords et collez les entre eux avec vos doigts trempés dans de l'eau.  Saupoudrez de sucre et enfourner 25min à 200°

Tiramisù

Le Tiramisù est mon dessert italien préféré et ce n'est pas dû à mon entière ignorance des desserts italiens, non, non, je vous assure! Vous imaginez donc mes nombreuses déceptions après avoir salivé tout le repas dans l'attente du fameux dessert. Même dans de bons restaurants italiens le résultat est souvent décevant. Et pour cause! Un bon Tiramisù est assez long à réaliser si l'on veut obtenir une crème légère et subtile. La qualité des ingrédients joue aussi un rôle très important.

Pour 4 personnes: 16 biscuits à la cuiller ou boudoirs, 20cl de crème liquide, 250g de mascarpone (fromage italien crémeux), un grand bol de café noir, une tablette de bon chocolat noir, 2 jaunes d'oeuf, 4 cuillères à soupe de marsala (vin doux sicilien), cacao.

1- Faites du café bien noir puis laissez le refroidir dans un bol. Râpez le chocolat noir, réservez. Battez la crème fraîche en chantilly avec une cuillère à soupe de sucre, réservez au frais. Mettez le mascarpone dans un bol à température ambiante.

2- battez les jaunes d'oeuf avec le sucre et le marsala dans un saladier, continuez à les battre en mettant le saladier dans une casserole d'eau frémissante jusqu'à obtention d'un sabayon bien crémeux. Continuez à battre jusqu'à refroidissement complet. Si cette étape vous semble obscure, battez seulement les jaunes avec le sucre à froid.

3- Incorporez le mascarpone au sabayon, puis incorporez la chantilly le tout avec une cuillère en bois et avec de grands mouvements circulaires.

4-  Trempez les biscuits dans le café, tapissez des verres ou des ramequins ou un grand plat, recouvrez de crème, puis du chocolat râpé, puis encore de biscuits trempés et finissez par de la crème. Gardez 6heures au frais minimum. Saupoudrez de cacao avant de servir.


Un peu d'exotisme

Je ne poste pas assez souvent pour cause de thèse, mais aujourd'hui je vous offre un menu complet que vous pourrez tester dès ce week-end! Comme il commence à faire un peu froid, j'ai fait le choix de l'exotisme dans les assiettes.

Si vous êtes courageux, vous pouvez préparer les fameuses accras de Fabrice pour l'apéritif, pourquoi pas avec des mojitos maison , l'ambiance est alors garantie, surtout si c'est Alaa qui est préposé aux boissons (voir illustration ci-contre 🙂  )

Sinon vous pouvez vous contenter de faire des misérables canapés de tarama, sans colorant de préférence.

Pour l'entrée, j'ai fait un velouté de lentilles corail au citron vert et lait de coco.

Pour 4 personnes:

Faites cuire à feu doux 500g de lentilles corail lavées et égoutées dans 3 verres d'eau, mixez les, ajoutez 20cl de lait de coco, le jus de deux citrons verts, 2 bonnes pincées de gingembre, 2 bonnes pincées de 4 épices, un peu de sel. Décorez avec des zestes de citron vert. Faites la soupe à l'avance, réchauffez pendant l'apéro.

Pour le plat principal la préparation est plus longue mais très facile:

1- Les crevettes: Décortiquez 5 ou 6 grosses crevettes par personne, réservez les têtes. Avant de servir, faites revenir les crevettes avec le jus de tête (vous pressez la tête au dessus de la poele et vous la jetez ensuite), et une gousse d'ail écrasée dans un peu d'huile d'olive. Salez, poivrez, c'est prêt. Faites le au tout dernier moment, ça refroidit vite. Vous pouvez flamber les crevettes, mais ça c'est une autre histoire…

2- La sauce: Mixez 15 feuilles de menthe, un avocat bien mûr, un demi-citron, une gousse d'ail, 2 yaourts brassés, un peu de curry (en pâte c mieux). Réservez.

Encore plus facile et meilleur: mixez un bouquet de menthe, une gousse d'ail, du sel et deux yaourts brassés, par contre la sauce sera plutôt liquide.

3- L'accompagnement: Pelez et coupez en lamelles ou en rondelles 1 grosse patate douce, 2 panais, 1 aubergine, 1 courgette (pas la peine de peler la courgette, mais la peau de l'aubergine est amère). Badigeonnez d'huile d'olive et faites cuire dans un plat au four, en retournant à mi-cuisson. Attention ça peut-être long et fastidieux selon la contenance et la puissance du four, mais ça vaut le coup. Faites le à l'avance aussi puis tenez chaud dans le four. Salez, poivrez.

Enfin en dessert, j'ai fait des tartelettes tatin de poire, servies avec une glace vanille-noix de pécan. Vous trouverez la recette ici, il suffit de remplacer les mirabelles par des lamelles de poire. Par contre je conseille de beurrer les moules, ça a légèrement collé.


Brioche perdue au caramel

La rédaction de la thèse est un moment propice à la régression, à la nostalgie de notre enfance perdue, quand il ne fallait pas définir des termes et rédiger des transitions… d'où l'idée d'un dessert vraiment pas cher et qui se prépare en quelques minutes.

Pour des portions généreuses: 2 tranches de brioche par personne (ou de pain de mie, ou de pain un peu rassis), du lait, du sucre, un oeuf. Pour le caramel au beurre salé: du sucre,  un peu de beurre salé et de crème liquide.

1-Trempez les brioches dans l'oeuf battu avec un peu de sucre et de lait. Si vous utilisez de la brioche sucrez très peu le mélange.

2- Faites dorer les brioches dans une noisette de beurre à la poele. Reservez

3- Faites fondre du sucre dans une poele à feu fort. Retirer du feu dès qu'il blondit (c'est l'étape la plus délicate).

Ajouter un peu de beurre (10 g environ pour 3 cuillères à soupe de sucre). Remettre sur feu doux, ajouter une cuillère à soupe de crème, lisser  le mélange et retirer du feu. La crème va empêcher le caramel de durcir.

4- Napper les brioches de caramel chaud avant de servir.

Tatin de mirabelles

Cet été, ma tante cuisinière m'a invitée à la montagne pour manger un mouton (oui oui!) Un mouton entier offert à ma cousine par un client de son hôtel issu du Golfe. Ce monsieur l'a en effet prise en pitié, elle qui n'avait jamais eu la chance de manger un mouton entier. Rassurez-vous ce n'est pas la recette du mouton que je vais vous donner aujourd'hui, mais bien celle du dessert, qui, s'il a été mangé après une elle débauche de viande, devait être sacrément bon!

Ma tante avait fait une tatin de figues, que j'ai transformé en tartelettes tatin de mirabelles.

Il suffit de faire fondre du sucre à feu moyen dans une poele afin d'obtenir un caramel doré. Je n'ajoute pas d'eau mais je fais attention à retirer le caramel dès qu'il commence à colorer. On verse le caramel dans les moules à tartelettes.

On ajoute ensuite une couche de mirabelles lavées, dénoyautées et coupées.

On termine en recouvrant le tout d'un cercle de pâte sablée toute prête (on la prédécoupe à l'avance avec un des moules).

Une quinzaine de minutes au four et la pâte est dorée.

Attention! Il faut démouler directement, c'est à dire simplement retourner le moule dans une assiette. Sinon le caramel durcit.

Ce dessert peut être réalisé avec des pommes, des figues, des poires… Et aussi dans un grand moule à tarte.

Made in Normandie

En Normandie il n'y a pas que des vaches et du beurre, il y a aussi des pommiers et donc du cidre, des œufs et bien d'autres merveilles comme le Mont  Saint-Michel … De quoi faire un très bon gâteau aux pommes.

On préchauffe le four à 210 degrés.

Dans le saladier il y a : 90g de beurre mou battu avec 70g de sucre, 3 œufs, 100g de farine et un demi sachet de levure chimique.

On y ajoute deux pommes pelées, coupées en dés et caramélisées dans 10g de beurre et un peu de sucre. La pâte est un peu épaisse, on l'assouplit avec du cidre ou du jus de pomme. Environ une tasse.

On verse la pâte dans un moule à cake bien beurré. On ajoute sur le dessus de la pâte une pomme pelée et coupée en fines lamelles (sur toute la longueur du gâteau). On saupoudre de sucre pour qu'elle dore bien. On enfourne alors dix minutes à 210 degrés puis on baisse à 180 pour la suite de la cuisson. Environ une demi heure. Si le cake est un peu trop doré on peut le couvrir d'une feuille d'aluminium pour poursuivre la cuisson.Une fois le cake tiède on peut le démouler et le déguster avec une tasse de thé ou du cidre.

Voyage en Italie

Chers lecteurs masculins: au lieu de pratiquer votre faux accent italien (consistant à ajouter des voyelles au hasard à la fin de chaque mot), séduisez ces demoiselles par du concret en invitant les produit italiens dans votre cuisine. De plus en plus accessibles, on peut s'en servir dès le petit déjeuner pour relever avec du parmesan des œufs bêtement brouillés, et les réconcilier avec quelques tranches de pancetta poêlées.                           

Ce qui compte c'est bien sûr plus que jamais la qualité du produit. Il y a hélas une énorme différence entre de la mozzarella premier prix et de la mozzarella achetée dans une bonne épicerie italienne. On peut la servir en entrée avec quelques tranches de jambon sec ou même en plat, en assiette italienne accompagnée d'autres produits. Ici nous avons des tomates séchées, de la mozzarella, de la ricotta, de la mâche et du jambon de parme.

Pour finir, une vraie recette pour le dessert, pour contrer les accusations de paresse dont je fais l'objet dans certains commentaires 🙂

De la Panacotta (Panna cotta ou crème cuite littéralement) pour 4 personnes:

Faites infuser une gousse de vanille ainsi que sa chair que vous aurez grattée, dans 60cl de crème liquide entière (de quelques minutes à 24h selon le temps dont vous disposez).

Faites tremper 4 feuilles de gélatine (rayon pâtisserie du supermarché) dans un bol d'eau froide pour les réhydrater.

Retirez les gousses de vanille et portez la crème à ébullition, à feu doux, avec 75g de sucre. Retirez du feu. Ajoutez ensuite la gélatine essorée et mélangez bien jusqu'à ce qu'elle fonde entièrement. Versez dans des verres ou dans un plat. Laissez refroidir.  Réservez au réfrigérateur au moins trois heures pour que la panacotta prenne.

Servez avec un coulis de mangue (des tranches de mangue simplement mixées avec un peu de sucre) ou de fruits rouges.

Si vous voulez briller en société vous pouvez démouler votre panacotta dans une assiette, sur un fond de coulis et la décorer d'une feuille de basilic ou de menthe. Pour démouler passez la lame d'un couteau entre le ramequin et la crème et tremper quelques secondes le fond du ramequin dans de l'eau tiède. Sinon utilisez des moules flexibles. Je ne garantis pas le résultat, personnellement je coupe des parts de panacotta dans le plat juste avant de servir. Le moule àcake est aussi une excellente alternative pour démouler facilement.

Enfin pour les puristes qui refusent d'utiliser de la crème liquide de supermarché, la vraie Panna se trouve en épicerie.

N'hésitez pas à partager vos astuces italiennes en commentaire!

Le cheesecake visite Paris

On a beau dénigrer la cuisine américaine, elle recèle quelques trésors notamment au niveau de ses desserts délicieusement régressifs. Le cheesecake en fait partie, même si ses (très) lointaines origines sont européennes,  ne chipotons pas…Cette recette s'inspire du cheesecake New-Yorkais, Ashkénaze et à base de cream-cheese. Mais une fois à Paris, il a voulu s'alléger pour suivre la mode locale. Il est donc au citron et à base de Saint-Moret.

Tassez dans le fond d'un moule à charnière , 200g (1 paquet) de petits beurres réduits en poudre (écrasés ou mixés) que vous aurez mélangé à 80g de beurre fondu. Voilà ce que ça donne:

Assouplissez ensuite à la fourchette 500g de Saint-Moret ou de Philadelphia, ajoutez 150g de sucre, le jus et le zeste d'un gros citron bio et deux oeufs battus. Versez le mélange dans le moule.

Enfournez à 80 degres pour une trentaine de minutes. Le cheesecake doit rester moelleux au centre.

Plein de variantes sont possibles, speculoos au lieu des petits lus, coulis aux fruits rouges ou au citron pour accompagner, etc…