Tag Archives: entrée

Tarte aux tomates

Maintenant que les élections présidentielles sont finies, on peut arrêter de jeter des tomates sur les candidats que l'on déteste  et recommencer à les manger. Surtout que le printemps sera bref et que la crise est à nos portes (elle attendait juste la passation de pouvoir)… Il faudra s'habituer à être végétariens vu que sous la gestion des socialistes nous ne pourrons plus jamais manger de viande :p

Moi je dis tant mieux, on sera minces et beaux!

Pour la pâte :

Option paresseux : une pâte brisée prête à dérouler

Option nerds : Mixez 200g de farine, 125g de beurre, 1 pincée de sel, 1 pincée de sucre pour obtenir un mélange sableux, ajoutez un jaune d'oeuf, une cuillère à soupe de vinaigre balsamique, 4 cuillères à soupe d'eau remixez jusqu'à avoir une boule. Réservez 30 min au frigo puis travaillez au rouleau et piquez à la fourchette une fois dans le moule.

Coupez les tomates

Mélangez une cuillère à soupe de crème fraîche et une cuillère à soupe de moutarde et garnissez le fond de tarte.

 

 

 

 

 

  Ajoutez ensuite les tomates, saupoudrez de sucre, sel, poivre et piment d'espelette et cuisez 20 min.

 

Ajoutez des tomates cerises, du thym et un filet d'huile d'olive. Cuisez encore 20min.

Le résultat en vaut la peine surtout si la pâte est maison!

 

Mes bonnes résolutions pour 2012

1- Faire une cure de détox

2- Manger des bonnes choses

3- Faire du sport

4- Regarder plein de séries

Bonne année à tous! Quelques soient vos bonnes résolutions 2012, il faut continuer à bien manger. Au lieu de simplement saliver devant le blog (oui je sais c'est un peu présomptueux), mettez vous aux fourneaux et commencez à tester les recettes.

Même si les fêtes sont passées, on peut continuer à se faire plaisir en mangeant du foie gras, et encore mieux, du foie gras maison! Ou plus précisément une terrine de foie gras mi cuit maison.

C'est très facile si on respecte les étapes.

1- Acheter un foie gras cru entier d'oie ou de canard. Vous avez le droit de le prendre chez picard.

ça ressemble à ça : 

2- Après l'avoir laissé à température ambiante environ une heure, séparez les deux lobes. Puis dénervez le foie gras.

Pour dénerver il y a des vidéos sur internet par exemple ici

vous pourrez ensuite le reconstituer avec les doigts: 

3- Assaisonner le foie gras avec du sel, du poivre, un peu d'alcool si l'on a envie (cognac, porto, vin doux) on peu mettre des épices (4 épices, piment d'espelette). Procéder comme pour un steak en assaisonnant les 2 faces.

4- On met le foie dans la terrine, partie lisse du 1er lobe dans le bas de la terrine, morceaux éventuels au milieu, puis on recouvre avec le second lobe partie lisse vers le haut. On tasse bien.

5- On met la terrine dans un récipient plus grand type pyrex, on le remplit d'eau bouillante jusqu'à mi-hauteur de la terrine et on cuit au bain marie dans un four préchauffé à 150°. C'est prêt en 35 minutes environ, quand le foie a rendu de la graisse et que la pointe d'un couteau plongé dans le foie ressort tiède.

6- On récupère la graisse et on la filtre. On réserve.

7- On met du papier sulfurisé et un poids sur le foie (une boite de conserve par exemple) pour chasser l'air et tasser. On laisse une nuit au frigo. Le lendemain on enlève le poids et le papier, on recouvre le foie de la graisse fondue. On laisse refroidir et on met au frigo pendant 2 à 3 jours avant de déguster.

Pour démouler, mettre la terrine 10sec dans 5cm d'eau bouillante, insérer la lame d'un couteau sur les bords, puis retourner!

Servez avec du bon pain et un chutney à la mangue ou encore des figues rôties au miel…

 

 

 

Réveillon 2011

Je me devais de rompre ce long silence dans cette période de fêtes, malgré l'imminence du dépôt de la thèse qui ne me laisse pas beaucoup le temps de cuisiner. Mes rêves de sablés de noël, brioches et autres brunchs festifs attendront l'année prochaine. J'ai cependant pu assouvir mon envie de cuisine hier soir, après une journée de travail, en préparant un menu très festif mais aussi très facile. Ce menu peut bien convenir pour le réveillon, mais aussi pour un repas entre amis ou un anniversaire.

Amis des canards et des oies et autres végétariens, détournez les yeux, ce menu n'est absolument pas pour vous. Ici il faut assumer le gavage des bêtes, la viande saignante, la profusion de gras, bref nos bonnes vieilles traditions françaises! Ami lecteur offusqué es-tu bien sûr d'avoir tes papiers?

Trêve de plaisanteries, passons à l'entrée :

Deux belles tranches de foie gras par personne avec un peu de fleur de sel.

Il faut acheter un bloc de foie gras entier et non avec morceaux, une marque distributeur peut très bien faire l'affaire pour cette recette. Maintenez le foie gras au frigo, découpez les tranches avec la lame d'un couteau passée sous l'eau chaude.

Pilez 4 à six biscuits spéculoos. Pelez et coupez deux petites pommes rouges en dés et faites les revenir dans une poêle avec un peu de beurre.

Une fois les pommes cuites, servez le fois gras accompagné de sa compotée de pommes tièdes. Décorez généreusement l'assiette avec la poudre de spéculoos.

A déguster avec un sauternes, mais aussi un vin rouge puissant et fruité comme un côtes du Rhône, ou encore un vin aux notes épicées qui se marie bien avec le spéculoos.

Pour le plat principal, deux beaux magrets de canard dont vous aurez entaillé le gras (en losanges)  puis salé poivré et badigeonné de miel d’acacia. Dorez les magrets a feu vif puis baissez le feu, sinon la peau va brûler.  Dès que la chair cuit sur les cotés, retournez les magrets une minute afin qu'ils restent rosés.

En accompagnement une poêlée de champignons, ici des chanterelles grises et jaunes que l'on a fait suer dans de l'huile d'olive jusqu'à ce qu'elles rendent leur eau, puis nous avons salé, poivré et ajouté une gousse d'ail pilé. Le reste des pommes de l'entrée peuvent aussi accompagner le canard.

Pas vraiment besoin de dessert après ce festin. Mais si vous y tenez, vous pouvez  faire la mousse chocolat blanc, chocolat noir sur lit de spéculoos, dont vous trouverez la recette ici

Bon appétit et bonnes fêtes à tous!

Un peu d'exotisme

Je ne poste pas assez souvent pour cause de thèse, mais aujourd'hui je vous offre un menu complet que vous pourrez tester dès ce week-end! Comme il commence à faire un peu froid, j'ai fait le choix de l'exotisme dans les assiettes.

Si vous êtes courageux, vous pouvez préparer les fameuses accras de Fabrice pour l'apéritif, pourquoi pas avec des mojitos maison , l'ambiance est alors garantie, surtout si c'est Alaa qui est préposé aux boissons (voir illustration ci-contre 🙂  )

Sinon vous pouvez vous contenter de faire des misérables canapés de tarama, sans colorant de préférence.

Pour l'entrée, j'ai fait un velouté de lentilles corail au citron vert et lait de coco.

Pour 4 personnes:

Faites cuire à feu doux 500g de lentilles corail lavées et égoutées dans 3 verres d'eau, mixez les, ajoutez 20cl de lait de coco, le jus de deux citrons verts, 2 bonnes pincées de gingembre, 2 bonnes pincées de 4 épices, un peu de sel. Décorez avec des zestes de citron vert. Faites la soupe à l'avance, réchauffez pendant l'apéro.

Pour le plat principal la préparation est plus longue mais très facile:

1- Les crevettes: Décortiquez 5 ou 6 grosses crevettes par personne, réservez les têtes. Avant de servir, faites revenir les crevettes avec le jus de tête (vous pressez la tête au dessus de la poele et vous la jetez ensuite), et une gousse d'ail écrasée dans un peu d'huile d'olive. Salez, poivrez, c'est prêt. Faites le au tout dernier moment, ça refroidit vite. Vous pouvez flamber les crevettes, mais ça c'est une autre histoire…

2- La sauce: Mixez 15 feuilles de menthe, un avocat bien mûr, un demi-citron, une gousse d'ail, 2 yaourts brassés, un peu de curry (en pâte c mieux). Réservez.

Encore plus facile et meilleur: mixez un bouquet de menthe, une gousse d'ail, du sel et deux yaourts brassés, par contre la sauce sera plutôt liquide.

3- L'accompagnement: Pelez et coupez en lamelles ou en rondelles 1 grosse patate douce, 2 panais, 1 aubergine, 1 courgette (pas la peine de peler la courgette, mais la peau de l'aubergine est amère). Badigeonnez d'huile d'olive et faites cuire dans un plat au four, en retournant à mi-cuisson. Attention ça peut-être long et fastidieux selon la contenance et la puissance du four, mais ça vaut le coup. Faites le à l'avance aussi puis tenez chaud dans le four. Salez, poivrez.

Enfin en dessert, j'ai fait des tartelettes tatin de poire, servies avec une glace vanille-noix de pécan. Vous trouverez la recette ici, il suffit de remplacer les mirabelles par des lamelles de poire. Par contre je conseille de beurrer les moules, ça a légèrement collé.


Samboussiks végétariens

C'est déjà la rentrée et comme promis je rapporte dans mes bagages plein d'idées de recettes ensoleillées.Il faut dire que les heures de bronzage sur une plage déserte sont extrêmement propices aux réflexions culinaires. Je récuse cependant totalement toute influence extérieure. Non! le samboussik n'est pas une référence visuelle aux muscles des surfeurs de Batroun! Ceux et celles qui y voient une analogie quelconque sont tout simplement pervers!

Je commence la semaine avec une recette libanaise, nostalgie oblige… Cette recette est une réinterprétation, plus légère, des célèbres beignets libanais, que certains aiment frits. Ma meilleure amie me l'a donnée il y a quelques années, elle est très simple à réaliser, il suffit de suivre les étapes:

1- Déroulez un rouleau de pâte brisée et découpez-y des cercles grâce à un verre:

2- Remplissez chaque demi-cercle d'un peu de farce constituée de feta écrasée et poivrée avec un peu de basilic ou de persil ciselé . Attention, il ne faut pas mettre trop de farce sinon le samboussik s'ouvrira durant la cuisson!

3- Refermez le samboussik en repliant la pâte sur la farce de façon à former une demi-lune. Soudez les bords avec une fourchette pour obtenir un joli motif rayé. 4- Enfournez les samboussiks dans un plat,  sur du papier sulfurisé, à une température de 160 degrés. Accomplissez cette étape après avoir installé les invités devant l'apéro 😉 Vérifiez la cuisson toutes les cinq minutes. Une fois le bas légèrement doré, retournez les. Retirez-les du four une fois dorés.

Cette entrée peut être suivie d'un plat oriental, mais elle peut très bien se marier avec de la cuisine internationale, fusion, végétarienne…

Huîtres chaudes

Vous rêvez de convertir les réticents aux huîtres? Ceux et celles qui ne mangent pas "un animal toujours vivant"… Eh bien rien de plus simple, faites leur manger l'animal mort!

Pour deux personnes: 6 huîtres n°0. Ouvrez les huîtres, récupérez leur eau et filtrez là.Faites revenir deux échalotes dans un peu de beurre (10g) . Ajoutez un peu de vin blanc (5cl), un peu de crème (10cl), l'eau des huîtres, une cuillère à soupe de farine, portez à ébullition. Une fois la sauce épaissie, salez et poivrez puis versez sur les huîtres débarrassées de leur deuxième eau. Passez 5 minutes au gril avant de servir.

Les huîtres de la photo sont des huîtres géantes, mais les numéro 0 sont plus simple à ouvrir. A vous de voir!

Une astuce pour ouvrir les huîtres, donnée par mes invités, passez les huîtres quelques secondes dans un four très chaud, elle vont alors s'entrouvrir. A retenir surtout quand on veut les préparer chaudes.

Voyage en Italie

Chers lecteurs masculins: au lieu de pratiquer votre faux accent italien (consistant à ajouter des voyelles au hasard à la fin de chaque mot), séduisez ces demoiselles par du concret en invitant les produit italiens dans votre cuisine. De plus en plus accessibles, on peut s'en servir dès le petit déjeuner pour relever avec du parmesan des œufs bêtement brouillés, et les réconcilier avec quelques tranches de pancetta poêlées.                           

Ce qui compte c'est bien sûr plus que jamais la qualité du produit. Il y a hélas une énorme différence entre de la mozzarella premier prix et de la mozzarella achetée dans une bonne épicerie italienne. On peut la servir en entrée avec quelques tranches de jambon sec ou même en plat, en assiette italienne accompagnée d'autres produits. Ici nous avons des tomates séchées, de la mozzarella, de la ricotta, de la mâche et du jambon de parme.

Pour finir, une vraie recette pour le dessert, pour contrer les accusations de paresse dont je fais l'objet dans certains commentaires 🙂

De la Panacotta (Panna cotta ou crème cuite littéralement) pour 4 personnes:

Faites infuser une gousse de vanille ainsi que sa chair que vous aurez grattée, dans 60cl de crème liquide entière (de quelques minutes à 24h selon le temps dont vous disposez).

Faites tremper 4 feuilles de gélatine (rayon pâtisserie du supermarché) dans un bol d'eau froide pour les réhydrater.

Retirez les gousses de vanille et portez la crème à ébullition, à feu doux, avec 75g de sucre. Retirez du feu. Ajoutez ensuite la gélatine essorée et mélangez bien jusqu'à ce qu'elle fonde entièrement. Versez dans des verres ou dans un plat. Laissez refroidir.  Réservez au réfrigérateur au moins trois heures pour que la panacotta prenne.

Servez avec un coulis de mangue (des tranches de mangue simplement mixées avec un peu de sucre) ou de fruits rouges.

Si vous voulez briller en société vous pouvez démouler votre panacotta dans une assiette, sur un fond de coulis et la décorer d'une feuille de basilic ou de menthe. Pour démouler passez la lame d'un couteau entre le ramequin et la crème et tremper quelques secondes le fond du ramequin dans de l'eau tiède. Sinon utilisez des moules flexibles. Je ne garantis pas le résultat, personnellement je coupe des parts de panacotta dans le plat juste avant de servir. Le moule àcake est aussi une excellente alternative pour démouler facilement.

Enfin pour les puristes qui refusent d'utiliser de la crème liquide de supermarché, la vraie Panna se trouve en épicerie.

N'hésitez pas à partager vos astuces italiennes en commentaire!

Saint-Jacques et leur déclinaison de pommes

C'est sans doute plutôt une recette d'automne, mais elle passe très bien au printemps aussi. Des noix de Saint-Jacques débarrassées de leurs coquilles et de leur corail par le poissonnier, flambées au calva, accompagnées de pommes et déglacées au cidre (MIAM!). Pour les plus fauchés le calva n'est peut-être pas indispensable. Si vous n'avez vraiment pas d'argent il ne vous reste alors que la pomme… 🙂

Pour 4 personnes: Faites revenir une grosse pomme golden pelée et tranchée en lamelles dans une belle noix de beurre. Une fois dorée à feu vif, laissez la "compoter" à feu plus doux. Réservez dans un four tiède.

Ne lavez pas la poêle et faites y revenir 12 Saint-Jacques sans trop les cuire puis flambez les au calva.( Il suffit de les arroser d'alcool puis de les enflammer). Peureux fauchés et maladroits oubliez cette étape.

Dressez enfin vos assiettes, versez un petit verre de cidre dans la poêle chaude pour déglacer (récupérer les arômes de la cuisson dans une sauce exquise). Nappez de sauce. Salez, poivrez, servez.

Les accras de Fabrice !

Bientôt le week-end et le soleil pointe enfin le bout de son nez à Paris! Si vous vouliez faire un petit apéro ce soir ne cherchez plus, j'ai ce qu'il vous faut!  Cette semaine Fabrice m'a envoyé par mail sa (gracieuse) participation à ce blog. Il a même pris des photos 🙂
Mais d'abord qui est Fabrice? Mon ami bien sûr, mais aussi un cinéphile-historien sur-diplômé, cuisinier à ses heures perdues (ça c'est juste pour la tournure de phrases, il est peut-être cuisinier à d'autres moments aussi pour ce que j'en sais).
En entrée pour 4 personnes :
1. Pâte à accras: 250 g farine, 10 cl lait,  2 oeufs entiers, sel, poivre. Laisser reposer cette pâte 1h au moins.
2. Préparer crevettes: queues de crevette décortiquées (chez ED par ex.) pas les toutes petites crevettes (car pas de goût) il faut  1 sachet de 400 g environ
Couper crevettes, un jet de citron, couper oignons et/ou ciboulette en tout petits morceaux, + ail râpé + persil, sel, poivre, piment (si on veut). Goûter pour voir. Laisser mariner le tout pendant que la pâte va lever (soit 1h environ).

3. Ensuite incorporer la marinade dans la pâte,  et ajouter 1/2 sachet de levure chimique. Mélanger délicatement.

4. Friture : Mettre à l'aide de 2 cuillères (1 cuillère pour pousser délicatement dans l'huile chaude. METTRE DES LUNETTES pour éviter toute éclaboussure d'huile chaude !
Surveiller la cuisson, éviter que les accras noircissent. Poser sur une feuille de sopalin dans un plat. Goûter pour vérifier l'assaisonnement. Faire de tout petits accras, c'est mieux.
Bon appétit !
Si vous avez des recettes à partager, prenez vos appareils photos et n'hésitez pas à me les envoyer!

Pâques léger

Certains célèbrent à Pâques la résurrection du christ, d'autres l'agneau et le chocolat. Une fois ce postulat établi il ne reste plus qu'à trouver la recette pour fêter dignement la fin du carême même si on a fait bombance pendant 40 jours (blog oblige). J'ai donc choisi la légèreté, non pas à cause d'une quelconque culpabilité judéo-chrétienne, mais pour des raisons évidentes de calendrier (aaaaaaah le maillot du mois de juillet!!!!) . L'agneau reste incontournable, mais les accompagnements peuvent s'alléger sans nuire au plaisir du repas. J'ai commencé par un velouté petits pois -menthe:

Une fois les petits pois surgelés cuits dans de l'eau et presque entièrement égouttés (200g), je les mixe et j'ajoute un bouquet de menthe lavée, effeuillée et mixée dans 10 cl de crème fraîche. Je mixe encore une fois, je passe au chinois pour avoir une texture bien veloutée), je sale et je poivre.

On peut monter la crème à la menthe en chantilly et la servir au dernier moment sur le velouté chaud.

En plat principal, deux côtelettes par personnes poêlées avec un peu d'huile d'olive. Elles sont accompagnées d'une salade de roquettes et de ses brochettes (boules de mozzarella, tomates cerises, avocat), ainsi que d'une petite sauce à la feta (feta écrasée, ail, huile d'olive, sel, poivre). On peut mixer la sauce pour plus d'onctuosité! On peut aussi déguster la sauce avec du houmous

Et pour finir, le traditionnel oeuf en chocolat. Noir pour moi 🙂